Questions/réponses - Le coin énergie

Questions/réponses



Nous avons fait construire en 2006, avec un chauffage au gaz. Tous les radiateurs sont équipés d'une tête thermostatique. Il me semble au vu de différents sites qu'il aurait fallu laisser un radiateur sans robinet thermostatique. Nous envisageons donc de changer celle de notre sèche serviette qui est dans la salle de bain. Cette volonté est aussi guidée par le fait qu'ayant investi dans une cheminée, nos radiateurs se déclenchent peu, mais nous souhaiterions que celui de la salle de bain chauffe, car la température n'est pas suffisante dans cette pièce et les serviettes ne sèche pas, sans parler du confort... Est-ce une bonne idée de choisir ce radiateur pour qu'il y en ait un sans tête thermostatique ? Et chauffera t'il même si la chaudière ne se met pas en route car le thermostat central a atteint la température indiqué ? Je vous remercie beaucoup pour votre aide

il est effectivement recommandé de laisser un radiateur ouvert dans un circuit avec robinets thermostatiques, pour ne pas avoir la pompe qui fonctionne sans débit et risque d’être hors service assez rapidement. Généralement on laisse le robinet de la salle de bains sans robinet thermostatique et avec le robinet grand ouvert. En régle générale, si vous avez un thermostat d’ambiance, celui-ci coupe la pompe, et le chauffage sur l’ensemble du circuit.Afin de garder du chauffage dans les autres pièces, il convient de placer le thermostat d’ambiance dans un endroit approprié, voir la pièce la plus froide ou la salle de bains, les robinets thermostatiques des autres pièces feront la régulation terminale (nota complémentaire, dans la pièce avec le thermostat, pas de robinet thermostatique, et le robinet de l’émetteur de cette pièce doit être ouvert).

J'habite actuellement un appartement, bâtiment livré en janvier 2013 et labellisé BBC effinergie 2005. Les parties communes sont chauffées à travers les déperditions du réseau de distribution (passant dans le plancher) de la chaufferie collective. La température dans les couloirs s'élève à plus de 27°C et à 23°C dans mon logement. Malgré les contestations auprès du promoteur, il affirme que cela est normal. Existe-il des obligations réglementaires ou des obligations dans le contrat de chauffage concernant le calorifugeage et/ou de température à respecter dans les parties communes?

Avant tout, une réglementation existe sur l’obligation de comptage d’énergie individuel. Avez-vous ce comptage de chaleur, et est-il situé en gaine technique sur palier ? Dans cette configuration, vous « payez » le réchauffage des parties communes, ce qui est contraire à cette réglementation. Votre promoteur se trompe s’il affirme que cela est normal. Les températures des locaux doivent pouvoir être maitrisées, et surtout s’il s’agit d’un bâtiment labélisé BBC. (avec ces conditions d’utilisation, le ratio kWh/m² maximum BBC ne sera probablement pas réalisé)
Il convient de faire intervenir un bureau d’étude thermique en collaboration avec votre syndic, afin d’expertiser le fonctionnement de l’installation, et établir un cahier des charges pour mettre en demeure le promoteur de rendre conforme ces installations aux prérogatives concernant les bâtiments BBC. Le montant de cette prestation et les travaux consécutifs sont généralement pris en charge par le promoteur.
Ce problème de chauffage excessif sur palier, est malheureusement très répandu, et est consécutif à un cahier des charges trop succinct sur les lots techniques.

J'habite dans une copropriété d'environ 170 logements avec une vieille chaufferie qui fonctionne moyennement bien. Afin de prévoir son remplacement, quel type de prestation doit être effectuée??

Un audit simplifié est probablement le plus adapté pour votre installation. Dans cette audit, vous aurez le détail technique nécessaire, l’évaluation des travaux à effectuer ainsi que le bilan comparatif « avant/après). Vous pourrez faire reprendre cet audit pour la partie technique de l’audit complet du décret de janvier 2012. Préalablement choisir quand même un bureau d’étude qui sait faire ces deux types de prestation.

J'habite en pavillon et je souhaite changer tous les radiateurs. Que me conseillez-vous?

Afin de limiter les pertes du réseau et d’améliorer le rendement de la chaudière, prévoir si possible une augmentation de la puissance des radiateurs pour qu’ils fonctionnent à basse température. Certains radiateurs en acier sont de puissance importante pour un encombrement contenu.

Notre immeuble date des années 50, et est équipé de radiateurs en fonte. L'installation fait beaucoup de bruits le matin (claquements) le chauffagiste nous a indiqué qu'il fallait remplacer des tronçons de tuyauterie dans les passages de dalles. Qu'en pensez-vous ?

Ce problème de dilatation est relativement connu et se manifeste surtout quand les canalisations sont bloquées dans les fourreaux des passages de dalles. Dans un premier temps et avant d’entreprendre ces travaux onéreux, demandez à votre chauffagiste, d’effectuer un réglage de vitesse de montée en température faible (environ 15dg/heure). Si la régulation est trop ancienne, demandez un devis pour la mise en place d’un régulateur intégrant ce paramètre.

 

Posez votre question

Les commentaires sont fermés.